Précédent

Les témoignages d'eBalance

Karin Roth (51), -12 kg

Avant Avant
Après après
Portrait Karin Roth :
  • Âge: 51
  • Domicile: Rüedisbach BE
  • Métier: infirmière, diplômée, travaille désormais dans le service administratif d'une entreprise familiale de machines agricoles et d'installations sanitaires
  • Taille: 170 cm
  • Poids initial: 78 kg
  • Poids actuel: 66 kg
  • Poids idéal au départ: 65.5 kg
  • Nouveau poids souhaité: 65 kg

« Le programme eBalance ne m'a jamais poussé à me priver de nourriture. »

Décembre 2013 - Moins de bombes caloriques, davantage d'exercice physique : cette recette a permis à Karin Roth de perdre 12 kilos tout en se sentant toujours rassasiée et en forme. Elle est ainsi convaincue de pouvoir conserver ses nouvelles habitudes ainsi que sa silhouette mince.
 
Deux années auparavant, Karin Roth envisageait de se débarrasser de ses kilos superflus. En effet, sa fille venait de perdre du poids grâce à un régime Weight Watchers. « Les rendez-vous réguliers et le système de points de cette méthode ne m'auraient cependant pas convenu », déclare cette femme de 51 ans. 
 
eBalance lui paraissait beaucoup plus simple en comparaison. Cette impression s'est confirmée lorsque son tour de taille a dépassé les 100 cm au printemps 2013 : elle finit par trouver cela « définitivement trop » et décida de s'inscrire au programme en ligne. « Dans le cadre du programme eBalance, on compte les calories de façon tout à fait normale. Je trouvais que c'était un très bon miroir. »
 

Expériences enrichissantes lors du calcul des calories

Dès le début, Karin Roth a rempli son journal en ligne de manière conséquente. Elle saisissait en effet de façon précise ce qu'elle mangeait et la quantité d'énergie qu'elle brûlait en faisant de l'exercice. « Cela m'a permis de vivre des expériences enrichissantes », déclare cette mère de deux enfants désormais adultes. Autrement dit : elle a pu déterminer exactement pourquoi elle avait pris 10 kilos au cours des dernières années malgré des séances régulières de marche nordique.
 
Pour illustrer cela, Karin Roth énumère ce qu'elle mangeait auparavant au cours d'une journée normale. Pour le petit-déjeuner, elle prenait du pain, une bonne quantité de beurre, de la confiture et une Ovomaltine, puis du pain et du fromage pour le casse-croûte et pour le déjeuner un gratin de pommes de terre consistant avec du ragoût. L'après-midi s'ensuivait l'incontournable goûter (parfois un paquet entier de mangues sèches), puis le dîner, composé de macaronis de l'alpage avec beaucoup de fromage, de salade ou de compote de pommes. Avec cela, elle buvait la plupart du temps deux à trois cafés au lait, puis s'autorisait un thé avec trois à cinq biscuits avant d'aller se coucher. 
 

Diminution des graisses de moitié

Cela représentait un apport calorique important, d'autant plus que Karin Roth ne travaillait plus comme infirmière, mais occupait un poste de bureau dans l'entreprise familiale dirigée par son mari, qui se trouvait par ailleurs directement à côté du domicile familial de Rüedisbach, dans le canton de Berne. Ainsi, Karin Roth conclut qu'elle mangeait alors « tout simplement trop ».
 
Mais du temps s'est écoulé depuis cette période. Les casse-croûtes, goûters et autres grignotages ne sont aujourd'hui que de lointains souvenirs pour Karin Roth. Pour ce qui est des graisses, elle consomme désormais deux fois moins de fromage, de beurre et d'huile qu'avant. Elle se contente également d'une seule tasse de café au lait, qui représente à lui seul une véritable bombe calorique. « Je me suis rendue compte que je consommais beaucoup de choses sans même avoir faim. C'était tout simplement de la gourmandise. Je peux cependant satisfaire cette gourmandise en prenant de petites quantités, que j'apprécie d'autant plus. »
 

Deux fois plus de sport

Karin Roth s'est également reprise en main en ce qui concerne son activité physique et a ainsi « doublé son temps passé à pratiquer un sport ». Avant de se rendre au travail chaque matin, elle enfile ses chaussettes et part pour 30 minutes de marche nordique. Par ailleurs, elle participe chaque semaine avec un groupe de son village à une randonnée d'une à deux heure. 
 
Lorsqu'il n'y a pas de neige, elle prend également souvent son vélo pour se déplacer. Son programme comprend dans tous les cas un kilomètre de nage, car sa famille lui a offert un abonnement à la piscine pour son anniversaire. De plus, elle participe depuis plus d'un an à un cours de Bodyforming. « Tout cela m'a permis de m'assurer que mon ventre, mes bras et mes cuisses ne pendent pas malgré ma perte de poids. » 
 

Une sensation de faim normale avant les repas

Toutefois, ce n'est pas le fait de brûler davantage de calories et de manger moins qui fait que l'estomac de Karin Roth ne gronde pas constamment ? « Non, cela vient du fait qu'eBalance m'a également appris à me nourrir de manière équilibrée », déclare-t-elle. Elle consomme par exemple davantage de produits riches en fibres tels que des légumes et de la salade. « Ainsi, je n'ai jamais eu la sensation de me priver de nourriture. » 
 
Elle affirme cependant toujours ressentir un sentiment de faim avant et après les repas, mais celui-ci ne se manifeste plus à 10 ou 15 heures comme auparavant, mais au plus tôt une heure avant le repas. « C'est tout à fait normal. Quand cela m'arrive, je bois un verre d'eau pour attendre le repas, car c'est ce qui fonctionne le mieux. » 
 

Tout le monde peut participer au repas

Ce que Karin Roth trouve idéal, c'est qu'elle n'a pas été obligée de modifier radicalement ce qu'elle cuisine en participant au programme eBalance. « Je continue à cuisiner les mêmes choses qu'avant, mais simplement de façon plus saine ». Ainsi, même le jeune mécanicien agricole qui mange avec eux à midi pouvait manger la même chose qu'elle. « Il se sert tout simplement de plus grosses portions pour être rassasié. » 
 
Grâce à ses nouvelles habitudes, elle a réussi à passer progressivement de 78 à 66 kilos. « Je n'ai connu aucune période de stagnation », raconte-t-elle. Elle a également de nombreuses réussites à son actif : « Au sport, je suis de moins en moins vite essoufflée, je réussis de mieux en mieux à me pencher et je me sens désormais beaucoup plus attirante, car la bouée sur mes hanches a disparu. » 
 

Ne jamais lâcher

Karin Roth voudrait désormais perdre encore un kilo, puis stabiliser son poids par la suite. « Je pense que je vais y parvenir », dit-elle convaincue.
 
Ce n'est pas étonnant, car elle a déjà passé une première épreuve avec succès : depuis trois semaines, elle ne remplit plus son journal en ligne et a pourtant réussi à rester en course. Son explication pour cela est claire : « Entretemps j'ai développé une sentiment qui me permet de savoir ce qui est bénéfique pour moi, et en quelles quantités. » 
 
Jolanda Lucchini, décembre 2013

Astuces de Karin Roth
  • Ne pas se jeter tout de suite sur les amuse-gueules lors des apéritifs. Sélectionner ensuite les tentations les plus saines en renonçant aux chips. 
  • Le matin avant d'aller au travail, marcher 30 minutes ou faire de l'exercice en plein air. Cela permet de se réveiller (surtout en hiver) et de créer des réserves pour la journée. 
  • Le bodyforming aide à raffermir son corps.

Découvrez d'autres témoignages

  • « Grand-mère cool au lieu de mamma italienne »

    Stefania Salvi (65), -13 kg

  • « Je ne suis plus gêné quand je vais à la piscine »

    Markus Lehmann (48), -22 kg

  • « J'aime mon corps et mes nouveaux vêtements »

    Jutta Strehlow (52), -23.5 kg

  • « Grand-mère cool au lieu de mamma italienne »

    Stefania Salvi (65), -13 kg

  • « Grand-mère cool au lieu de mamma italienne »

    Stefania Salvi (65), -13 kg

  • «Maintenant j'ai l'air mince même sans talons»

    Christine Pricaz (48), -9 kg

  • « Le sentiment de culpabilité lors des repas a disparu »

    Anita Pascarella (45), -21 kg

  • « Je suis désormais en forme, à la fois physiquement et mentalement »

    Monika Lüthi (27), -8 kg

Souhaitez-vous également parler de vos succès?

Alors ça continue ici Précédent

eBalance fonctionne et s'adapte à chacun.

Démarrez votre programme individuel dès maintenant