Précédent

Les témoignages d'eBalance

Daniela Forte (43), -44.5 kg

Avant Avant
Après après
Portrait Daniela Forte :
  • Âge: 43
  • Domicile: Wattwil SG
  • Métier: Femme au foyer et nourrice
  • Taille: 158 cm
  • Poids initial: 108 kg
  • Poids actuel: 63.5 kg
  • Poids idéal au départ: 58 kg
  • Nouveau poids souhaité: 52 kg

«J'aime à nouveau me regarder»

Avril 2013 C'est avec de nombreuses astuces, que Daniela Forte a su refouler son surpoids. C'était surtout son amour-propre qui en souffrait. Aujourd'hui, elle l'a retrouvé. En effet, elle a perdu 44 kilos avec eBalance, et elle n'a plus de raison de se cacher des autres, et surtout de soi.

Lorsqu'elle fait ses courses, Daniela Forte est encore parfois surprise par son reflet et se dit : « Ce que je viens de voir dans la vitrine ne peut pas être vrai ». Elle fait deux pas en arrière, observe la femme mince reflétée par la vitre, et se réjouit : oui, c'est bien elle.

Cette résidente de Wattwil, dans le canton de Saint-Gall, a 43 ans. Au cours des deux dernières années, son poids est tombé de 108 à 63,5 kilos. C'est une énorme performance. Elle y est parvenue grâce à sa persistance et parce qu'elle était prête à dire adieu à ses anciennes habitudes. « Sans le soutien d'eBalance, je n'y serais sans doute pas arrivée. »

Succès dès le premier jour

Le programme de perte de poids en ligne a immédiatement persuadé cette nourrice et mère de deux enfants. « Dès le premier jour, tout s'est passé sans problème. » À la différence de ses tentatives précédentes avec des régimes radicaux ou Weight Watchers, « je suis restée de bonne humeur, même quand je ne mangeais que 1300 calories par jour.» Même son fils de 16 ans l'a remarqué et lui a dit qu'il était content de la voir si heureuse. 

Aujourd'hui, Daniela Forte sait parfaitement pourquoi elle y est si bien arrivée avec eBalance. « Ce n'est pas un régime, mais une réorganisation vers une nourriture saine et équilibrée. On ne renonce à rien et on peut conserver un style de vie normal. »

Avant, chaque kilo perdu revenait rapidement

Enfant, Daniele Forte était assez maigre et souvent malade. Ce n'est qu'à partir de la puberté qu'elle a accumulé les kilos. « Je mangeais trop, mal et souvent entre les repas », dit-elle. « De plus, je ne faisais presque pas de sport. »

À l'âge de 22 ans, elle a entrepris son premier effort de perte de poids. Matin et soir, elle passait une heure sur son vélo d'appartement, faisant fondre ses kilos. Elle est passée d'une taille 46 à une taille 40. « Mais tous ces efforts affectaient ma qualité de vie. Je n'avais plus le temps, la force ou l'envie de faire autre chose. En plus, j'avais faim tout le temps et j'étais souvent irritée et nerveuse. »

Grossesse : des kilos coriaces

C'est aussi la constance dans sa vie qui a apporté son compagnon actuel. Le jeune couple appréciait sa vie commune, et notamment de autour d'un bon dîner. Revers de la médaille : Daniela Forte est alors retombée dans ses anciens défauts et a recommencé à prendre du poids.

À l'issue de sa première grossesse, elle avait pris 15 kilos. Le régime avec lequel elle les a perdus a déclenché dans son corps un effet yoyo. Avec sa deuxième grossesse, elle avait repris au moins 15 kilos de plus.

Mauvaises langues dans son dos

À partir de là, Daniele Forte semble avoir abandonné. Elle a chassé de la maison la balance et le grand miroir, évitait les appareils photo et s'achetait des vêtements deux tailles trop grands, afin de cacher les zones problématiques. « Mais on se raconte des histoires. J'avais tellement de poids en trop, je pensais que ce serait impossible de le perdre. »

Et il y avait aussi toutes les expériences négatives. Lors d'un barbecue, elle n'a pas osé s'assoir réellement sur la chaise en plastique proposée : « J'avais peur qu'elle ne casse. » Dans les restaurants, elle se sentait mal à l'aise. « Même quand je ne mangeais pas beaucoup, j'avais l'impression que les regards des autres clients disaient : "Pas étonnant qu'elle soit si grosse". » Dans la rue aussi, elle s'est rendue compte de quelque chose : « les gens me regardaient, ou ricanaient derrière mon dos. Cela me blessait vraiment. » Mais elle parvenait à refouler ces sentiments.

Une interrogation qui a des suites

Un malentendu a finalement donné à Daniela Forte le choc dont elle avait besoin pour modifier sa situation. Elle était allée consulter son médecin pour un lumbago. Au cours de l'examen, elle a dû monter sur la balance, car elle ne connaissait pas son poids. Elle a évité autant que possible de regarder le cadran, mais elle a entendu le médecin marmonner : « 120 kilos ».

Le choc n'a pas été amoindri lorsqu'il a été établi qu'elle avait mal entendu et qu'elle ne pesait « que » 108 kilos. Peu de temps plus tard, lorsqu'une opération de sa caisse d'assurance maladie a permis de s'abonner à eBalance pour un prix avantageux, elle a décidé de se lancer. « Je me suis dit que, si ça ne me convenait pas, je pourrais toujours arrêter. »

Conscience de son alimentation

Mais cela lui a parfaitement convenu. « Je n'ai jamais ressenti eBalance comme une restriction. Je mange même plus qu'avant, mais autrement. » Maintenant, elle remplit son assiette de légumes, de salade et d'un peu de riz ou de pâtes. Elle consomme moins de viande, et il s'agit alors de poulet ou d'une escalope de bœuf ou de porc bien maigre. Elle laisse les sauces de côté et cuisine en général avec peu de matières grasses.

Cela s'adapte parfaitement aux menus qu'elle prépare pour sa famille et pour les enfants qu'elle accueille en tant que nourrice. S'il y a un hamburger maison au menu, elle le sert avec des tomates, des concombres et de la salade. Elle peut alors se servir sans restriction. Elle remplace le pain spécial hamburger par un petit pain complet tartiné de fromage frais. « Mon mari, qui m'a toujours totalement soutenue, apprécie mes nouvelles habitudes culinaires. Il a lui-même perdu 10 kilos. »

Le contrôle des calories comme soutien

Daniela Forte qualifie le journal eBalance, dans lequel elle note ce qu'elle mange et comment elle brûle les calories par l'exercice, d'« absolument sensationnel ». « Je ne l'ai jamais ressenti comme un doigt accusateur, mais comme un soutien pour ma motivation, car il indique ce qu'on peut encore se permettre dans la journée. »

Elle décrit également comme « merveilleuse » la possibilité d'enregistrer ses propres recettes dans la base de données. « C'est pratique, parce que le système calcule automatiquement le nombre de calories par portion. »

Bouger plus

Daniela Forte a également modifié son activité physique. Elle trouve réellement du plaisir à bouger maintenant. En été, au cours de la semaine, elle fait une ou deux promenades à vélo en soirée avec son mari. Le weekend, ils font de vraies randonnées. 

En outre, elle se rend régulièrement à la piscine. « Je ne nage plus avec des petits mouvements. Je ramène mes bras bien en arrière, je mets la tête sous l'eau. » Elle s'est également récemment mise à courir.

Se redonner de l'importance

Malgré tout cet exercice, comme c'est souvent le cas après une grosse perte de poids, « il me restait un gros bourrelet de peau autour du ventre », dit Daniela Forte, pour qui il est également important de parler ouvertement de cet aspect. Cette peau était très légère et se dissimulait facilement sous ses vêtements. « Mais quand je fais du jogging, ça me gênait. » C'est pourquoi Daniela Forte a choisi de la faire retirer chirurgicalement. « J'ai retrouvé un ventre plat. »

Ce n'est donc pas étonnant que Daniela ait retrouvé son amour propre depuis. « Avant, la famille venait en premier, puis les chats, les amis, les voisins, les connaissances, et moi en dernier. Aujourd'hui, je fais beaucoup de choses simplement pour moi. » Et bientôt, elle va s'offrir un grand miroir.

Daniela Forte pourra-t-elle oublier définitivement ses problèmes de poids ? « Non. Il faut être réaliste : j'aurai ça à l'esprit tout le reste de ma vie. Mais ce sera sans ce poids », dit-elle. Tout d'abord, elle veut stabiliser le poids de 63,5 kg qu'elle a atteint. Mais le nouveau but qu'elle s'est fixé, 52 kg, la motive à continuer.

Jolanda Lucchini, avril 2013

Astuces de Daniela Forte
  • Travailler avec le journal aide énormément. Au début, la saisie est un travail d'envergure. Mais on la maîtrise rapidement, et par la suite ça va plus vite.
  • Persister, même si on a quelquefois repris un peu de poids. Le corps subit des fluctuations.
  • Se fixer des étapes intermédiaires et se récompenser chaque fois qu'on en atteint une. Pas avec un repas mais, par exemple, avec une nouvelle robe. 
  • Ne pas refuser a priori les produits allégés (le fromage, par exemple) comme insipides sans les avoir d'abord goûtés. 
  • Il faut considérer la perte de poids comme une chance et penser de manière positivet : par exemple, il ne faut pas penser en calories qu'on se refuse, mais en calories auxquelles on a droit.   
  • Entreprendre un programme d'exercice réaliste et se faire plaisir.

 

Découvrez d'autres témoignages

  • « Une plus grande compréhension mutuelle »

    Susanne et Daniel Zürcher (35 et 36), -6,5 kg / -5,4 kg

  • « Maintenant, nous maîtrisons notre poids »

    Beatrice und Marcel Rieder (53 / 25), -17.5kg / - 38.5 kg

  • « Agile et joyeuse »

    Bianka Hauffe (32), -9 kg

  • «Je n'ai plus besoin de me cacher»

    Margreth Probst Beyeler (53), -16.5 kg

  • « Désormais, je peux rentrer dans mes anciens pantalons. »

    Karoline Flück (43), -35 kg

  • «J'ai découvert que je peux atteindre mes objectifs.»

    Ivan Selva (49), -26 kg

  • « Je ne suis plus gêné quand je vais à la piscine »

    Markus Lehmann (48), -22 kg

  • «J'aime à nouveau me regarder»

    Daniela Forte (43), -44.5 kg

Souhaitez-vous également parler de vos succès?

Alors ça continue ici Précédent

eBalance fonctionne et s'adapte à chacun.

Démarrez votre programme individuel dès maintenant