Précédent

Les témoignages d'eBalance

Ivan Selva (49), -26 kg

Avant Avant
Après après
Portrait Ivan Selva :
  • Âge: 49
  • Domicile: Feusisberg SZ
  • Métier: Informaticien
  • Taille: 174 cm
  • Poids initial: 100 kg
  • Poids actuel: 74 kg
  • Poids idéal au départ: 75 kg

«J'ai découvert que je peux atteindre mes objectifs.»

mai 2013 - Le programme de perte de poids eBalance a non seulement permis à Ivan Selva de parvenir à un physique attractif, mais également d'avoir davantage de joie de vivre et de détermination.

« Avant, j'étais rempli de frustration », déclare Ivan Selva. La frustration provenait d'une situation difficile dans son environnement personnel et de problèmes au niveau professionnel. « Ces facteurs ont joué un rôle important dans ma prise de poids », explique cet homme de 49 ans, désormais sportif, qui a perdu 26 kilos au cours du programme alors qu'il pesait 100 kilos lorsqu'il a commencé son programme.

Pendant sa période de crise, Ivan Selva consommait des sucreries pour se réconforter. « Une boule Lindor par ci, un biscuit par là, puis encore un lapin en chocolat : tel était mon quotidien. », se souvient-il. « En l'espace de quelques mois, j'ai ainsi pris beaucoup de kilos à cause de mes habitudes alimentaires ».

Des photos effrayantes

Cela a duré un certain temps, avant qu'Ivan Selva ne décide finalement de perdre ses kilos en trop. Sa nouvelle passion a joué un rôle déterminant dans cette prise de décision : « J'ai décidé d'évacuer ma frustration autrement que par la nourriture et je me suis donc acheté une batterie ». Ce ne fut cependant que la première étape du changement : La deuxième fut son intégration dans un steelband. « C'est ici que j'ai remarqué que je ne me sentais tout simplement plus à l'aise dans ma peau. » 

En effet, il était toujours photographié lors des concerts qu'il donnait avec son groupe. « C'était horrible de me voir sur ces photos, cela me répugnait réellement », admet aujourd'hui Ivan Selva. « Je ne veux plus être comme cela, cela ne va plus », s'est-il donc dit.

Trempé de sueur et à bout de souffle

Par ailleurs, son gros ventre le gênait non seulement d'un point de vue esthétique, mais également au quotidien : le matin au réveil, par exemple. « je devais toujours enfiler mes chaussettes avant de mettre mon pantalon, car autrement je ne pouvais plus me pencher. » En plus, le simple fait de mettre en place ses steeldrum avant un concert était une épreuve pour cet homme qui détestait le sport : Ivan Selva était déjà fatigué avant le début de chaque concert, à bout de souffle et trempé de sueur.

Il a fini par découvrir eBalance grâce aux conseils d'un ancien collègue, qui avait lui-même perdu du poids à l'aide du programme en ligne. « Je me suis inscrit dès le lendemain et tout s'est enchaîné très vite », déclare fièrement Ivan Selva.  Au bout d'un mois, il avait déjà perdu quatre kilos. Ce rapide succès lui donna un grand courage. « Je savais que j'étais sur la bonne voie ».

Une perte de poids rapide

Avec une perte de poids prévue de 0,5 kilogramme par semaine, l'objectif d'Ivan Selva était relativement modeste. Son enthousiasme fut d'autant plus grand lorsqu'il se rendit compte que sa perte de poids était bien plus rapide que prévue : les premiers temps, il perdait en effet environ 1 kilogramme par semaine. Il a ainsi atteint son poids souhaité de 75 kilos au bout de neuf mois. 

Ivan Selva n'a cependant jamais vécu sa perte de poids avec eBalance comme une contrainte : « Je m'attendais à ce que cela soit difficile, mais étonnamment, ce fut exactement le contraire. Cela a commencé à véritablement m'amuser ». Son trajet quotidien jusqu'à la balance devint un sport pour lui. « J'ai commencé à me regarder dans le miroir et à évaluer mon poids. J'arrive désormais à déterminer mon poids à 200 ou 300 grammes près. »

Une montagne pour brûler les calories

Au niveau de l'alimentation, Ivan Selva a appris grâce à eBalance à manger des sucreries en quantité raisonnable et à les savourer. « L'avantage d'eBalance, c'est que rien n'est interdit », déclare-t-il. Par exemple, il n'a pas été obligé de renoncer aux lasagnes pour le repas de midi, qui sont en train de cuire au four pendant notre entretien.

Le seul sacrifice qu'il a fait depuis le début du programme est d'abandonner le beurre au petit-déjeuner. Il compense désormais ses petits goumandises tels que les boules au chocolat par davantage d'activité physique. Celle-ci se résume dans son cas en un seul mot : l'Etzel. Juste derrière l'appartement d'Ivan Selvas, dans le magnifique paysage de son lieu de résidence (Feusisberg SZ) s'élève cette montagne avec un sommet situé à environ 1 100 mètres d'altitude. Celle-ci est devenue la salle de sport personnelle d'Ivan Selva au cours des dernières années et lui permet de brûler sa graisse.

Deux fois mieux à pied

Le Walking, autrement dit la marche rapide, est le sport pour lequel Ivan Selva s'est passionné. Au début du programme, il lui fallait une heure et dix minutes pour gravir les 400 mètres d'altitude du versant ; désormais, il fait le même parcours en 45 minutes. Il effectue cette randonnée d'environ deux heures deux fois par semaine en moyenne. Depuis, il parle du « lard de l'Etzel » pour parler des kilos qu'il a perdus dans cette montagne.

Cet informaticien a enregistré ses trajets sur son ordinateur et estime qu'il a parcouru environ 1 200 kilomètres dans l'Etzel en deux ans. Ivan Selva effectue désormais beaucoup de trajets à pied, par exemple les sept kilomètres qui séparent son domicile du local de répétition de son groupe. Il utilise l'appareil de gymnastique qui se trouve dans son salon qu'en cas de nécessité absolue « en cas de météo vraiment défavorable ». 

Maintenir son poids

Ivan Selva avait atteint son poids idéal de 75 kilogrammes une première fois au mois de mars 2011. Cette fois-là il renonça à participer au programme « Objectif zéro », car il pensait pouvoir maintenir son poids sans cela. C'était cependant une illusion : un an plus tard, sa balance affichait à nouveau 82 kilos. Il participa donc à nouveau au programme et atteignit un poids de 74 kilos au bout de quelques semaines seulement. Il participe désormais au programme « Objectif zéro » afin de découvrir ce qu'il doit faire pour conserver ce poids.

Dans le cadre de son programme de perte de poids, Ivan Selva a dû faire face à des difficultés qu'il n'avait pas prévues : « Il était moins difficile de me contrôler que de contrôler mon environnement, et particulièrement ma mère », raconte-t-il en riant. Sa mère italienne est en effet une « excellente cuisinière » selon ses dires, et il a donc fallu quelques temps à celle-ci pour accepter le fait que son fils pouvait continuer à profiter de ses délicieux plats, mais en quantités réduites.

Profiter pleinement de son temps libre

« Suite au succès de mon programme de perte de poids avec eBalance, mon mode de vie a également changé », déclare Ivan Selva, qui a également trouvé une compagne entre-temps. « J'ai appris que je peux atteindre mes objectifs si je persévère ». Il aurait ainsi gagné beaucoup de joie de vivre et a retrouvé l'envie d'entreprendre des choses.. 

Il explique en effet qu'avant, il était plutôt indolent et avait peu d'esprit d'initiative. Désormais, Ivan Selva profite pleinement de son temps libre, mais pas seulement en jouant de la batterie : Il a en effet repris l'aéromodélisme, un ancien loisir qu'il avait laissé de côté. C'est également avec davantage de dynamisme qu'il se consacre à son troisième loisir, la randonnée à moto. Outre sa silhouette mince, sa nouvelle moto est un signe évident de son changement : il a en effet remplacé depuis peu son ancien scooter Piaggio par une moto Honda racée. 

Andreas Weidmann, mai 2013

Astuces de Ivan Selva
  • Acheter une poinçonneuse et faire soi-même de nouveaux trous dans sa ceinture. Cela permet de constater de façon concrète les progrès réalisés lors de sa perte de poids.
  • Se débarrasser de ses anciens vêtements et se créer ainsi une raison de maintenir son poids : une nouvelle prise de poids aurait en effet des conséquences financières, car cela impliquerait l'achat de nouveaux vêtements.
  • Les derniers kilos sont les plus difficiles à perdre. Ainsi, il est judicieux de réduire encore un peu son poids souhaité vers la fin du programme, afin d'être plus motivé.
  • L'activité physique est une bonne chose, mais seulement si elle procure également du plaisir.

Découvrez d'autres témoignages

  • «Je n'ai plus besoin de me cacher»

    Margreth Probst Beyeler (53), -16.5 kg

  • « Au galop vers la minceur »

    Claudia Toro (47), -23 kg

  • « J'ai appris à ne pas faire d'excès »

    Peter Zweifel (64), -10 kg

  • « Une plus grande compréhension mutuelle »

    Susanne et Daniel Zürcher (35 et 36), -6,5 kg / -5,4 kg

  • « Les échanges facilitent la perte de poids »

    Iris Fenner (fr) (47), -17 kg

  • « Perdre du poids n'est pas du tout difficile »

    Carmen Pachera (49), -20 kg

  • « Quand on est gros, le quotidien est une torture »

    Christine Herzig (52), -20 kg

  • «Je n'ai plus besoin de me cacher»

    Margreth Probst Beyeler (53), -16.5 kg

Souhaitez-vous également parler de vos succès?

Alors ça continue ici Précédent

eBalance fonctionne et s'adapte à chacun.

Démarrez votre programme individuel dès maintenant