Précédent

Les témoignages d'eBalance

Carmen Pachera (49), -20 kg

Avant Avant
Après après
Portrait Carmen Pachera :
  • Âge: 49
  • Domicile: Lucerne
  • Métier: Conseillère clientèle
  • Taille: 160 cm
  • Poids initial: 74 kg
  • Poids actuel: 54 kg
  • Poids idéal au départ: 53 kg
  • Nouveau poids souhaité: 54 kg

« Perdre du poids n'est pas du tout difficile »

juin 2015 / Grâce à eBalance, Carmen Pachera a perdu ses 20 kilos en trop. Voici l'enseignement le plus important qu'elle a retiré de cette expérience : il est possible de perdre du poids et de rester en forme sans souffrir, s'affamer ou renoncer à manger ce que l'on aime.

« Je suis devenue une véritable fan d'eBalance », explique d'un ton enjoué Carmen Pachera alors qu'elle s'apprête à participer à une séance photo. « Mes collègues de travail m'ont déjà dit que je pourrais sans aucun problème vendre le programme. »

Ils ont entièrement raison. La lucernoise de 49 ans, qui joue aujourd'hui le jeu en enfilant un audacieux chapeau ou un élégant bandeau, a des faux airs de mannequin. Elle conteste modestement : « Je suis trop petite et je manque de confiance devant l'appareil photo. » Ce n'est toutefois pas sans fierté qu'elle fait le constat suivant : « À ma surprise, j'ai vraiment perdu de partout et je peux de nouveau porter du 38 plutôt que du 46. À œil, la différence est flagrante. »

Prise de poids à domicile

Avec eBalance, Carmen Pachera a non seulement dit adieu à ses kilos superflus mais a aussi appris à repenser ses habitudes alimentaires et sa pratique sportive. Elle est convaincue qu'elle n'aura plus jamais à se battre contre son poids. Elle a commencé à prendre du poids en restant chez elle. « Tout a commencé lorsque j'ai entamé une formation en homéopathie à l'âge de 33 ans. J'ai compensé le stress des études en mangeant trop. J'ai alors pris des habitudes désastreuses. Je ne prenais plus le temps de faire du sport ou même de bouger régulièrement. » 

 C'est en 2014, alors qu'elle avait atteint le poids de 74 kilos, que Carmen Pachera s'est enfin décidée à agir. Son choix s'est porté sur eBalance car le programme n'imposait aucune contrainte stricte et lui permettait ainsi de conserver sa détermination. « C'est exactement ce que je cherchais jusqu'à alors. Un mélange parfait de cadre et de liberté. »

Le premier déclic

Carmen a eu le déclic dès la fin de la première semaine du programme, après avoir renseigné ses habitudes alimentaires dans son journal en ligne. Le diagramme circulaire, qui illustre la répartition des nutriments, lui a révélé qu'elle consommait trop de glucides et pas assez de protéines. Elle a donc augmenté son apport quotidien en protéines dans le cadre d'une alimentation saine et équilibrée. « Les fringales dont j'étais victime depuis des années ont soudainement disparu » explique-t-elle.

Un phénomène loin d'être mystérieux : les protéines rassasient durablement et permettent d'éviter les envies de sucré qui surgissent habituellement entre les repas.

Une rééducation alimentaire difficile

Désormais, Carmen ne commence plus la journée avec un petit pain au lait ou un croissant, mais avec un muesli qu'elle consomme avec des fruits et un yaourt. Pour le déjeuner, la conseillère clientèle a abandonné les sandwiches et les sucreries achetés à la boulangerie et privilégie désormais les potages de légumes qu'elle prépare elle-même. Le soir, elle savoure des plats avec beaucoup de légumes ou des salades : le repas rapide avec 200 grammes de fromage et un demi-kilo de pain ne sont plus que des mauvais souvenirs.

Elle a redécouvert le plaisir de cuisiner grâce à eBalance. Elle s'est trouvé de nouveaux mets favoris, comme le fromage cottage avec du curry et les bananes, qui offrent un apport conséquent en protéines. « Je n'ai jamais été une grande consommatrice de poisson et de viande. » Elle est à ce titre une véritable amatrice de cuisine exotique. Nombreuses sont par exemple les recettes Thai qui lui ont permis de perdre du poids et de conserver sa nouvelle silhouette. En dehors du lait de coco, un produit gras que l'on peut facilement diluer avec du lait écrémé, elles ne contiennent que des ingrédients légers.

Gérer les tentations

« Je ne mange pas moins qu'avant, et je me régale tout autant sinon plus, mais c'est le contenu de l'assiette qui a changé » explique Carmen. « C'est pour cette raison que je n'ai pas jugé cette rééducation alimentaire difficile ». Les petits pains au lait et les croissants qu'elle dévorait auparavant entre les repas ont en fait été son unique problème. Elle a dû mettre en place une ruse particulière pour se protéger contre cette dangereuse tentation : lorsqu'elle passe devant une boulangerie qui laisse échapper une bonne odeur de viennoiserie, elle retient son souffle un instant, regarde de l'autre côté du trottoir et accélère le pas.

 C'est une autre stratégie qu'elle a adopté pour les buffets : « Lorsque je suis invitée à des repas professionnels, je ne me refuse rien. Ensuite, je compense cet écart en mangeant des plats plus légers et en bougeant plus. Et cela fonctionne ! » Le sport fait désormais partie de sa vie : « Je dirais que je bouge au moins deux fois plus qu'avant. » Chaque jour, elle fait 1 heure de marche ou de course à pied. Un temps d'activité qu'elle a notamment intégré à la pause du midi en descendant du bus quelques stations plus tôt pour rejoindre son bureau à un rythme soutenu. Les week-end, elle part souvent se balader.

Préjugés tenaces

Elle s'était donné un an pour parvenir à son objectif, mais il lui a suffit de huit mois pour atteindre son poids souhaité. Cela ne demande-t-il pas une bonne dose de discipline ? « C'est une question qui revient souvent dans la bouche de mes collègues et de mes proches. D'autres pensent que je me suis imposée de nombreuses privations et que je me suis affamée. Il faut voir leur tête, comme si quelque chose de terrible s'était passé ! » ajoute-t-elle. Ces préjugés sur la perte de poids sont solidement ancrés dans l'esprit de nombreuses personnes.

« Je pensais comme eux avant de me lancer. Mais eBalance m'a fait changer d'avis et m'a appris qu'il était possible de perdre du poids sans souffrir, s'affamer ou renoncer à manger ce que l'on aime. » Elle n'arrive pas à comprendre pourquoi l'alimentation est devenue pour certaines personnes une véritable religion avec ses commandements et ses interdits. Cette pensée lui est maintenant complètement étrangère. « En fait, il est très simple de manger sainement et en se faisant plaisir. »

Jolanda Lucchini, texte et photos, juin 2015

Astuces de Carmen Pachera
  • Subvenir aux besoins de son corps : le diagramme de répartition des nutriments aide à mettre en place une alimentation équilibrée.
  • Développer des stratégies : il vaut mieux éviter autant que possible les aliments qu'il nous est impossible de consommer en quantités raisonnables, comme le pain pour certains.
  •  Préparer des potages : même si cela demande un peu de travail, préparer quelques repas chauds à la fois légers et délicieux.
  • Choisir les bons aliments : le fromage blanc allégé contient beaucoup de protéines et peu de calories, se prête à de nombreuses recettes et est rassasiant.

Découvrez d'autres témoignages

  • « J'aime mon corps et mes nouveaux vêtements »

    Jutta Strehlow (52), -23.5 kg

  • « Au galop vers la minceur »

    Claudia Toro (47), -23 kg

  • « Le yoyo s'arrête enfin »

    Barbara Tharin (43), -12 kg

  • « Je suis désormais en forme, à la fois physiquement et mentalement »

    Monika Lüthi (27), -8 kg

  • «J'ai découvert que je peux atteindre mes objectifs.»

    Ivan Selva (49), -26 kg

  • « Je suis redevenue aussi mince qu'au jour de mon mariage »

    Monika Lussy (44), -15 kg

  • « Quand on est gros, le quotidien est une torture »

    Christine Herzig (52), -20 kg

  • «J'aime à nouveau me regarder»

    Daniela Forte (43), -44.5 kg

Souhaitez-vous également parler de vos succès?

Alors ça continue ici Précédent

eBalance fonctionne et s'adapte à chacun.

Démarrez votre programme individuel dès maintenant